voir Plus
    samedi, 17 avril 2021
    27 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    Violences à Labé : Un bébé de 14 mois touché par balles (médecin).

    Comme annoncé dans l’une de nos précédentes dépêches, les populations de la commune urbaine de Labé ont dormi hier dans la terreur avec des rafales qui retentissent dans la quasi totalité des quartiers  du centre ville. C’est ainsi que Saa Dine Kamano, un bébé de 14 mois, a été touché par balle, à appris Guineenews de source médicale.

    Heureusement, la balle a été extraite du corps de l’enfant dans une clinique de la place car tous les accès de l’hôpital régional de Labé étaient bloqués par les forces de défense et de sécurité.
    Maitre Kamano Gnouma, électricien de formation et père de l’enfant explique dans quelles circonstances son bébé a été touché: «c’est aux environs de 21 heures 35 minutes que mon enfant a reçu une balle alors qu’il était dans sa chambre à Thighé dans le quartier Tata 2. Donc, je l’ai pris et je l’ai envoyé à la clinique qui est à côté ici. C’est ainsi qu’ils ont opéré la jambe de l’enfant pour extraire la balle. Donc, çà commence à aller on est ensemble ici, l’enfant à 14 mois», rapporte-t-il.
    《Il a été atteint au niveau de la cuisse. On a extrait la balle qui se trouve avec le Papa. Donc, ils peuvent déjà rentrer car j’ai prescrit des produits. Mais il faut noter que la balle avait déjà touché des artères, donc ça nous a donné du fil à retordre mais finalement on a réussi à l’extraire 》à déclaré sous le couvert de l’anonymat le médecin de la clinique qui a traité le nourrisson.
    Il faut rappeler que c’est le deuxième enfant touché par balles à Labé depuis le début des violences. Le premier qui a été fauché à la tête est décédé quelques instants après.

    À LIRE AUSSI

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    PUBLIREPORTAGE