Violences électorales à Forécariah : quand le préfet manie la langue de bois pour noyer le poisson

0
664

Si l’Ufdg a pu faire campagne à Forécariah, ville natale du Premier ministre, Ibrahima Kassory Fofana, hier mardi 7 octobre, le principal parti de l’opposition a dû faire face à beaucoup d’obstacles. Des rumeurs sur fond de manipulations communautaristes érigées en stratégie de campagne électorale par le pouvoir Condé, selon le pari du candidat Cellou Dalein Diallo, sans oublier l’attaque à coups de pierres…

Le parrain de l’union des forces démocratiques de Guinée (ufdg) à Forécariah, est revenu sur la journée très agitée hier sur cette partie de la basse Guinée. Non sans liens avec les récents évènements intervenus au Fouta, puis en Haute Guinée, honorable Alain Touré, comme c’est de lui qu’il s’agit, pointe un doigt accusateur sur une manœuvre orchestrée par le camp du candidat sortant, Alpha Condé.

Au téléphone de Guinéenews, le parrain de l’ufdg à Forécariah se plaint de manipulation sur fond de communautarisme, de la part du pouvoir. Avec comme conséquence, des violences dont le principal parti de l’opposition a fait l’objet, perturbant même son planning de campagne journalier. « Ce qui s’est passé hier à Forécariah est très regrettable », se plaint-il, précisant que « c’est suite à une négligence des autorités préfectorales ».

De poursuivre : « ils ont commencé d’abord par créer des zizanies en affirmant qu’hier ce n’était pas notre tour. Pour démobiliser les gens et provoquer quelque chose qui est inacceptable. C’est ainsi que j’ai dit à Dr Fodé Oussou qui devait présider la rencontre, qu’il y a un mouvement qui se soulève pour empêcher la campagne de l’ufdg à Forécariah. Et de retourner et de laisser entre nous (fils de Forécariah, ndlr) »…

« Il y a eu d’abord ces fausses rumeurs, puis des jets de pierres », ajoute-t-il, mettant en cause des jeunes proches du parti au pouvoir. Une version corroborée par une source locale indépendante qui confirme également que le calendrier électoral réservait la journée d’hier à l’ufdg. Puis, de témoigner des violents affrontements entre camps rivaux, avec beaucoup de dégâts matériels, notamment de véhicules vandalisés.

Une agression qui, à défaut d’annuler la caravane de l’ufdg, a obligé le parti de Cellou Dalein d’annuler la visite de Dr Fodé Oussou Fofana, vice-président et directeur de campagne du candidat de l’ufdg qui devait présider la cérémonie. Malheureusement, « ces autres incidents, comme ce fut le cas en Haute Guinée, récemment, se sont passés sous l’indifférence des forces de l’ordre », déplore l’honorable Alain Touré.

Joint par Guinéenews dans le souci de recouper l’information, le préfet de Forécariah fuit sa responsabilité d’administrateur territorial et joue la diversion. « Venez sur le terrain. Je suis en route pour Matakan où on doit accueillir le premier ministre… », répond-il avant de raccroche.