Violences post-électorales : La ville de Mamou sous tension

0
517
Dès après la proclamation des résultats partiels du scrutin présidentiel par la CENI, les militants de l’opposition n’ont pas attendu longtemps pour sortir et manifester leur colère dans la ville carrefour. Des barricades installées, d’huile de moteur versé sur la chaussée, des poubelles renversées, des pneus calcinés voilà l’image de Mamou ce mercredi 21 octobre.
Aux environs de 22h dans la nuit du mardi a ce mercredi, après que le président de la CENI ait donné des résultats de 4 circonscriptions plaçant le candidat du RPG en tête, des jeunes sont descendus dans les rues pour exprimer leur désaccord.
Ils ont commencé à mettre le feu au carrefour Cinébowal au quartier Poudrière avant de continuer sur la rue commerciale en renversant les poubelles sur leur passage. Entre-temps, les agents de la CMIS ont intervenu pour les disperser à coup de gaz lacrymogène.
Ce mercredi matin, les violences ont repris dans les quartiers Petel, Horefello et Madina scierie. Dans ces quartiers, la tension est vive. Partout des pneus sont brûlés et des barricades installées. La circulation est bloquée et le commerce est fermé.
Dans le centre ville, des agents de la sécurité (policiers et gendarmes) paradent dans la ville. Des coups de gaz lacrymogène et des tirs à balles réelles sont entendus.
Pendant ce temps, la centralisation des voix se poursuit toujours au bloc administratif de la préfecture.