Violences postélectorales : la situation reste tendue à Cosa et Wanindara

0
312

L’atmosphère est délétère à l’instant même (12h 15′) sur l’autoroute Leprince, notamment à Cosa et à Wanindara, dans la commune de Ratoma, à Conakry. En effet, sur ces deux sites où le reporter de Guinéenews s’est rendu, l’on assiste à une vive tension entre agents des forces de l’ordre et jeunes manifestants. Une situation qui dure depuis plusieurs heures déjà.

A Cosa, on assiste à un déploiement mixte des unités de la gendarmerie et de la police qui s’emploient à contenir les protestataires, sans succès. En réponse aux jets de projectiles lancés contre eux, ces agents font usage de grenades lacrymogènes.

Peu après là, à environ cinq minutes de trajet à moto, nous voici à Wanindara. Là également, on assiste à la même scène de protestation et de réplique entre les « antagonistes ». A la seule différence qu’ici, l’atmosphère est plus tendue, notamment avec l’érection des barricades sur toutes les deux voies de la chaussée, en y brûlant des pneus et autres coques de réfrigérateurs.

Jusqu’au moment où nous mettions sous presse, les forces de l’ordre éprouvaient toutes les difficultés quant à faire plier les jeunes manifestants.

Faut-il le rappeler, depuis que le président de l’Union des forces démocratiques de Guinée s’est autoproclamé vainqueur du scrutin présidentiel du 18 octobre dernier, plusieurs zones de Conakry vivent au rythme des tensions. Une malheureuse situation qui a provoqué des cas morts dans les rangs des militants de l’ancien Premier ministre, Cellou Dalein Diallo.