Vive tension à Fria : les femmes à nouveau dans les rues pour demander le départ de la préfète

juin 6, 2019 11:19

Comme hier mercredi, les femmes de Fria sont à nouveau ce jeudi dans les rues pour exiger le départ de la préfète.

Elles ont réussi à accéder à la cour de la préfecture qu’elles avaient déjà investie le mois dernier pour les mêmes raisons.

Chantant et dansant au rythme des bidons et ustensiles, ces femmes tiennent des propos particulièrement hostiles à l’endroit de la préfète, Hadja Gnalén Condé. Pour le moment l’offre de médiation du maire de la commune urbaine est catégoriquement rejetée par ces femmes qui ont consigné leurs revendications (au nombre de 12 points) dans un document. Lire document:

Selon une source policière locale, 4 pick-up de gendarmes venus de Boké sont déjà dans la cité. Ils n’attendraient que le renfort venant de Conakry pour intervenir, dit-on.

Le commerce est partiellement paralysé, l’administration est fermée, certaines écoles pour des mesures de sécurité, commencent à libérer les élèves.

Nous y reviendrons !