Vive tension à Kouroussa : Des jeunes battent à nouveau le pavé, plusieurs véhicules et passagers bloqués

0
586

Rien ne va ce jeudi 9 août à Kouroussa. Des groupes de jeunes réunis à 7 heures à la rentrée de la ville sur la route nationale Kankan Conakry, ont pris d’assaut les principales artères de la ville. Depuis ce matin donc, une marée de manifestants a envahi les différents points stratégiques de la ville.

Après les manifestations du 3 août dernier, ces  jeunes continuent  de mettre la pression sur les autorités locales en dénonçant les maux dont ils souffrent  et le mauvais comportement de leurs élus locaux. Cette colère se lit ce matin sur les pancartes : « Kouroussa a tout donné, Kouroussa  souffre de tout, Kouroussa n’a pas été comme Yamoussoukro (Ville natale de l’ancien président ivoirien, Félix Houphouët Boigny, Ndlr). »

Interrogé, Ibrahim Kalil Kéita, le président des jeunes manifestants rappelle les raisons de leur colère :  » Nous continuons notre manifestation pacifiquement. Les causes sont entre autres, le manque d’emploi des jeunes, les promesses non-respectées par le président de la République, Alpha Condé.  Nos routes sont dégradées. Mais nos élus locaux sont indifférents. Dans les autres préfectures, dès qu’il y a manifestation, le président se déplace et trouve des solutions. Nous voulons la présence du président de la République. Sinon, nous continuons notre lutte…»

Les routes sont restées barricadées pendant des heures alors que les autorités refusent de réagir contre ce soulèvement des jeunes. Au moment où nous mettons cette dépêche en ligne, des centaines de véhicules et camions sont encore bloqués des deux cotés de la route. Malgré l’intervention des chauffeurs qui s’inquiètent pour leurs passagers assoiffés, affamés et fatigués, les jeunes frondeurs campent sur leur position…