Vive tension mercredi à l’ENI de Faranah : Les élève-maîtres menacent de tout brûler

0
735

Les élève-maîtres de l’école normale d’instituteurs de Faranah ne veulent plus rien entendre d’autre de la bouche de leurs responsables que  le paiement de leurs pécules. Ce mercredi, 29 janvier, ils se sont déchaînés contre la direction de l’institution,  et ont barricadé à nouveau la nationale Faranah-Mamou, en incendiant des pneus, a-t-on constaté sur place.

Cette manifestation des élève-maîtres de l’ENI de Faranah a paralysé  la circulation sur cette route nationale très fréquentée pendant deux heures.

Les manifestants ont aussi  jeté des cailloux contre la direction et les bâtiments de leur école.

Un des meneurs du mouvement  qui  a requis l’anonymat, est revenu sur les motifs de la manifestation au micro de guineenews: « nous grevons aujourd’hui parce qu’on souffre, nous n’avons pas reçu nos pécules, nous avons des sœurs parmi nous qui n’ont rien à manger ici. Elles sont obligées de se vendre pour avoir quelque chose à manger, oh mon Dieu l’État est où ? »,  s’exclame  notre interlocuteur.

« Nous sommes des étudiants, on ne va pas s’attaquer à quelque chose. À l’ENI, nous sommes venus pour étudier, personne ne peut étudier dans la misère », a-t-ajouté.

Les étudiants menacent de durcir leur mouvement  et de tout brûlé sur leur passage, si jamais ils ne recevaient pas à temps leur argent.

À noter, qu’au moment où nous quittions  les lieux, aucune autorité n’était visible. Les grévistes promettaient de poursuivre la réclamation de leurs pécules, tant qu’ils ne sont satisfaits.