Vol de bétail à Labé : les maisons des présumés voleurs incendiées

janvier 30, 2019 2:04

On en sait un peu plus sur l’arrestation des présumés voleurs de bétail entre Dionfo, Sannoun, Noussy et Kalan à l’est de Labé. Après la découverte des lieux où les animaux volés étaient parqués par les malfaiteurs et l’arrestation du chef de gang, les populations des villages environnants qui se disent victimes de vol à répétition depuis des années, ont non seulement saccagé et incendié les habitations des présumés voleurs, mais elles se sont aussi emparées des bêtes dans une sainte pagaille, a appris Guinéenews.

Bien avant, les populations ont d’abord voulu s’attaquer aux forces de l’ordre qui étaient venues pour sécuriser les lieux dans la soirée du lundi 28 janvier 2019. Face à la détermination de la foule, les hommes en tenue n’ont trouvé mieux que de prendre la clé des champs. Mais très malheureusement, ceux-ci ont fait l’objet d’un grave accident qui s’est soldé par 7 blessés, tous des policiers, selon une source officielle.

« De retour de la mission de Noussy, ils ont eu un accident. Ils étaient à Noussy dans le cadre d’un vol de bétail. Mais comme il y a eu un total de 40 bêtes (moutons, chèvres, bœufs) retrouvées, il fallait faire la part des choses avant de les restituer. Malheureusement, il y a eu un débordement en raison d’une forte présence des victimes venues des localités touchées par le vol. Dès lors, les agents n’ont eu de salut que se retirer. C’est sur le chemin du retour qu’ils ont eu un accident malheureux. Leur véhicule s’est renversé, il y a eu 7 policiers blessés plus un agent communautaire. A l’heure où je vous parle, les autres sont rentrés chez eux après les premiers soins. Certains ont fait la radiographie et on attend de savoir réellement de quoi il souffre réellement. Par ailleurs, il y a eu deux cas de fractures », a expliqué Ousmane Fofana, le commissaire central de Labé.

Ousmane Baldé, l’un des blessés trouvé à l’hôpital régional de Labé renchérit en ces termes : « arrivés à Kanso sur la montagne nous avons vu le feu et on a directement compris qu’ils ont brulés des maisons. Parce qu’ils ont tenu coûte que coûte à bruler les maisons à notre présence, mais  nous nous sommes opposés. Vu que nous étions très peu de policiers sur place et vu que nous ne pouvions contenir la colère d’une telle foule, nous préférer décamper avec notre véhicule. C’est 5 maisons et deux prés qui ont été incendiés. »

Selon plusieurs sources, les présumés voleurs seraient des récidivistes et ne vivent que du vol de bétail.