Vote de la convention de construction d’usine de boissons diverses : les raisons de l’abstention des libéraux-démocrates 

0
982

Plusieurs textes de loi et conventions ont été adoptés par l’assemblée nationale, mercredi 12 juin à Conakry. Parmi les conventions figure celle  d’établissement entre la République de Guinée et la société Beverage Market Incorporated pour la construction d’une usine de production de boissons diverses en Guinée dont le vote a été marqué par l’abstention du groupe parlementaire libéral démocrate.

 L’objet de la convention consiste en la réalisation et l’exploitation d’une unité industrielle de production de boisson d’une capacité de 1 750 000 hectares par an. Les objectifs de production et de commercialisation visent la couverture au terme des sept prochaines années de 10,5% du marché régional de boissons diverses.

 La distribution et la commercialisation de la totalité de la production sur le marché intérieur seront assurées par la société de droit guinéen Continental Group. La durée de la convention d’établissement est de 20 ans à compter de sa date d’entrée en vigueur et le renouvellement fera l’objet d’un accord entre les deux parties.

 La société s’engage à mener ses diverses activités dans le respect de l’environnement, de la santé, de la sécurité et du bien-être de ses employés et des populations impactées.

 Elle s’engage à réaliser des investissements estimés à cent trente un millions neuf cent cinquante-neuf mille neuf cent soixante-quatre (131 959 964) USD conformément à l’étude de faisabilité du projet.

 Le promoteur entend démarrer la réalisation de son projet aussitôt après l’obtention du terrain d’implantation en zone industrielle et l’octroi des avantages prévus dans le code des investissements auprès de l’administration et pour une durée de 12 mois.

 La réalisation du projet pourrait permettre, entre autres : la création de 310 emplois permanents et 1 000 emplois indirects pour le transport, la distribution et les services connexes ; la valorisation de la production locale par la promotion des PME ; la formation des ouvriers et cadres guinéens ; le développement de grandes agglomérations et des services autour du projet.

 Pour le groupe parlementaire libéral démocrate, la convention n’est accompagnée ni d’exposé de motifs, ni d’études de faisabilité, ni de plan d’action, rendant ainsi son examen objectif quasiment impossible.

 Le groupe soulève des questions relatives à : la zone de production des matières premières et à la nature des plantations prévues pour ses matières premières ; la problématique d’évacuation par voie ferrée ou par route des matières premières et des produits finis ; aux exonérations fiscales et douanières à notre avis trop généreuses et estime par d’ailleurs que l’implantation de cette unité industrielle ne relève pas du domaine de la loi.

 De tout ce qui précède, les libéraux démocrates se sont abstenus d’autoriser la ratification de la convention d’établissement concernant la construction d’une usine de boisson alcoolisée et non alcoolisée.