Wanindara : pourquoi les jeunes accusent les sages d’être de mèche avec le pouvoir

0
525

Les jeunes sur l’axe Kagbelen-Enco5 ont répondu à l’appel à la résistance du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) ce lundi 13 janvier. Le long de cette route, les activités ont été fortement paralysées. Des jeunes y ont brûlé des pneus. Ils ont affronté par endroits, les forces de l’ordre qui tentent de rétablir l’ordre dans la circulation. Boutiques et magasins complètement fermés.

A Wanindara, depuis la prière de l’aube, les sages sont dans la rue afin de sensibiliser les jeunes contre la violence, mais aussi les forces de l’ordre contre les tirs des gaz lacrymogènes ou des balles réelles.

Elhadj Amadou Sadio Bah est l’imam de la mosquée du quartier. Il explique pourquoi les sages ont décidé d’intervenir : « ce qui se passe dans notre pays n’est pas bon pour la nation. Tous les fils du pays doivent regarder dans la même direction afin de développer le pays. Aujourd’hui, nous avons décidé de venir nous concerter avec les jeunes pour éviter les violences ici. Nous avons également parlé avec les forces de l’ordre qui ont dit avoir compris nos préoccupations. »

Les jeunes ne sont pas d’accord avec cette logique des sages. C’est pourquoi ils les accusent d’avoir reçu de l’argent afin de les dissuader de manifester.

Lire vidéo: