Wora/Mali : Le maire de la commune rurale revient sur la mort tragique de Fatoumata Diaraye Diallo

0
688

Ce dimanche 20 septembre 2020, une scène inédite s’est produite dans la localité de Gaya. Malade, alitée depuis quelques temps au niveau du centre de santé de Madina Wora, Fatoumata Diaraye Diallo a été autorisée, sur recommandation des médecins,  à rallier Mali centre pour une meilleure prise en charge. Mais le destin en décidera autrement. La dame va rendre l’âme en cours de chemin à cause de l’impraticabilité de la route, a appris Guinéenews de source officielle.

En effet, quelques heures après le départ de l’ambulance transportant la patiente vers Mali centre, le véhicule s’est embourbé et y est resté bloqué pendant des heures, selon Abdoulaye Karim Diallo le maire de la commune rurale de Madina Wora.

« La dame  était en soins intensifs au niveau du centre de santé de Madina Wora ici. Vu son état qui se dégradait, l’ambulance l’a prise pour l’amener à l’hôpital préfectoral où elle espérait avoir des soins de santé de qualité. Arrivé dans la commune rurale de Gaya, précisément dans le district de Hoolo, le véhicule s’est embourbé et a perdu beaucoup de temps. Entre temps, on a appelé le DPS (directeur préfectoral de la santé) pour amener une autre ambulance. Le temps que cette deuxième  arrive, la pauvre avait déjà rendu l’âme », se désole le maire de Wora.

Avant de poursuivre : « maintenant, il était question non seulement de récupérer le véhicule dans lequel elle était venue. Il a fallu l’intervention du maire de Gaya qui a mobilisé sa population pour venir sortir le véhicule du bourbier qui malheureusement avait son pont cassé. Donc il fallait trouver un autre moyen pour envoyer le cadavre à Madina Wora. Ce qui fut fait. Madina Wora a dépêché un véhicule pour aller récupérer le corps à Gaya. Il s’est trouvé malheureusement qu’il y a un autre camion qui s’est embourbé à Banani (un autre village de Gaya). Donc, le pick-up qu’on a envoyé a aussi passé la nuit là-bas. Finalement, le maire de Gaya a cherché des jeunes pour transporter le corps sur les têtes de Gaya jusqu’à Banani où se trouvait le véhicule venu de Wora.»

Cette situation est une preuve éloquente du manque criard d’infrastructures routières dans les zones rurales de la préfecture de Mali Yembeing, de loin la préfecture la plus enclavée de la région administrative de Labé.