Y-a-t-il eu un « deal secret » entre Alpha, Dalein et … ? Ce qu’en dit Dr Oussou

0
1265

Au-delà des spéculations autour de la participation ou non de Cellou Dalein Diallo à la prochaine présidentielle, le principal opposant semble être dans une position encore plus inconfortable. Pour cause, le président de l’union des forces démocratiques de Guinée serait en passe d’essuyer une nouvelle ‘’duperie’’ de la part du pouvoir, notamment d’Alpha Condé.

A en croire des sources bien informées, les bases sur quelles Cellou Dalein Diallo était prêt à réintégrer le processus électoral sont en train de voler tout en éclat. Du fait d’une volte-face d’Alpha Condé qui le prend de court ainsi qu’une partie de la communauté internationale qui servait de garantie à cet énième « deal politique » entre le pouvoir et l’opposition ces dix dernières années.

Cette entente, si nos informations sont bonnes, devrait se matérialiser à travers un certain nombre de faits. Ceux-ci consistaient essentiellement, nous confie-t-on, à faire repousser la présidentielle initialement prévue pour le 18 octobre de 3 mois. Période pendant laquelle, selon nos informations, il aurait été prévu de rouvrir le fichier électoral pour 45 jours en vue de son assainissement.

Ce n’est pas tout. Nos sources indiquent également que la dissolution de l’Assemblée nationale actuelle souvent exigée par les principaux opposants au sein du FNDC, était également dans la balance. In fine, il était prévu d’organiser des élections couplées (présidentielle et législatives) auxquelles l’opposition, particulièrement Cellou Dalein Diallo allait prendre part.

Cependant, tout porte à croire qu’Alpha Condé a décidé de passer outre cet « accord secret » qui devait permettre à l’ufdg de revenir dans le processus électoral sans perdre la face.

En même temps, Dalein ne serait pas le seul à se faire avoir dans « ce deal ». La communauté internationale via certaines ambassades occidentales aurait leur dose dans la duperie du pouvoir. Fort d’une situation qu’il estime sous contrôle, Alpha Condé refuserait même de prendre le téléphone des diplomates qui tenteraient de le joindre à l’effet de le faire fléchir.

Des informations que Dr Fodé Oussou Fofana ne confirme pas. Bien au contraire, le Vice-président de l’union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) les met au compte de l’infox. « C’est du Fake news », déclare au téléphone de Guinéenews, l’ex-député et président du plus important groupe parlementaire de l’opposition de la 8ème législature et même de l’histoire politique guinéen.

Et l’opposant d’ajouter : « il n’y a jamais eu de contacts entre le gouvernement et l’opposition à plus forte raison entre le gouvernement et l’ufdg par rapport au processus électoral (…). »

Bien entendu que, selon Dr Fodé Oussou Fofana, ‘’la communauté internationale avait rencontré par visio-conférence les différents groupes que sont la mouvance, l’opposition et le fndc’’. Et d’estimer : « (…) s’il doit y avoir un dialogue au tour de la table, ce ne sera pas un dialogue entre l’ufdg et la mouvance. Ce sera un dialogue entre les acteurs politiques et le gouvernement ».

Dans la même conversation téléphonique, notre interlocuteur profite pour revenir sur la décision attendue et parfois annoncée de son parti concernant la présidentielle.  Cette décision ne serait toujours pas prise, insiste-t-il, contrairement à ce beaucoup croient savoir notamment dans les médias où la candidature du principal parti de l’opposition est annoncée imminente.