Yomou : les autorités locales étouffent les manifs du FNDC par des interpellations

0
486

Les manifestations du front national pour la défense de la constitution qui étaient prévues ce lundi 14 octobre ont été vite étouffées à Yomou par les forces de l’ordre. Cinq manifestants ont été interpellés dans la foulée et sont actuellement détenus dans les locaux du commissariat central de Yomou.

A part ces escarmouches, les populations de Yomou et de l’ensemble des sous-préfectures ont vaqué librement à leurs affaires ce lundi comme d’habitude.

Joint par Guinéenews, le commandant de peloton, chargé de l’effectif et de la planification du commissariat central de Yomou, le lieutenant Louopouna Doré a confirmé ces interpellations. « Ces cinq personnes ont été arrêtées à 11 heures dans le quartier Gbanakoly, secteur Samory, commune rurale de Banié avec des armes blanches (lance-pierres) et des anti-balles…  L’objectif de cette opération est de maintenir la quiétude sociale et tout se passe sous les instructions de l’autorité préfectorale de Yomou », a-t-il déclaré.

Pour le commissaire central de Yomou, le lieutenant-colonel Moussa Fofana, a rassuré que leur devoir n’est pas de réprimer et ne s’inscrit pas dans le cadre d’un règlement de compte. Poursuivant, le lieutenant-colonel Fofana a déclaré que les prévenus seront auditionnés sur le pourquoi des armes, qui a fabriqué pour eux et pour quelle intension ? C’est par la suite, a-t-il indiqué, qu’ils seront déférés avec leurs dossiers aux OPJ pour des informations supplémentaires. I

Quant à Bernard Félix Kpoghomou, le représentant local de l’UGDD, il explique que son interpellation et sa détention sont liées au fait qu’il ait porté le T-shirt du FNDC pour marcher comme prévu. Cependant, il reconnait avoir porté par de vers lui des anti-balles traditionnels qui sont censés lui protéger. Bernard Félix réitère son engagement à se battre contre un troisième mandat en Guinée.