Yorokoguiya : quand Malick Sankon s’improvise protocole du président de la FIFA

0
1858

Nous sommes à Yorokoguiya, une localité située environ à une cinquantaine de kilomètres de la capitale Conakry. Ici, pousse le centre sportif du président de la fédération guinéenne du football, Antonio Souaré. Tout y semble presque achevé. Ce complexe a été l’un des sites sportifs à avoir eu le privilège de recevoir le dimanche 6 janvier 2019 la visite conjointe du président de la FIFA Gianni Infantino et celui de la confédération africaine du football (CAF), Ahmad Ahmad.

Dans la délégation accompagnant ces distingués hôtes du richissime homme d’affaires guinéen Antonio Souaré, on pouvait facilement remarquer un certain Malick Sankon, le Directeur général de la Caisse Nationale de la Sécurité Sociale (CNSS), qui grouillait dans tous les sens pour faciliter leur séjour historique à Yorokoguya.

«Attention, par ici ;  Ok ! On va de l’autre côté », entendait-on s’exclamer régulièrement, Malick Sankhon, le tout puissant membre du bureau politique national du parti au pouvoir, le RPG Arc-en-ciel.

« Vous avez vu Malick Sankon ? Depuis l’Aéroport ce matin, (dimanche matin, ndlr) il joue au protocole. C’est lui qu’on entendait demander le macaron…», lâche furtivement un confrère journaliste à bord du bus qui assurait le transport des journalistes devant couvrir l’événement. D’ailleurs, faut-il rappeler que ces services improvisés de protocole joués par le DG de la CNSS ont suffisamment alimenté les débats entre journalistes tout au long du chemin de retour.

Enfin, il faut le souligner, Malick Sankhon a été tout puissant chef protocole de feu général Lansana, président de la République de 1984 à 2008. Un domaine dans lequel il excelle quand il est dans sa peau de grand ex-protocole et dans lequel les réflexes trahissent parfois. M. Sankhon fait partie du cercle restreint du sérail présidentiel depuis 2010.