Exclusif – Guinée : Alpha Condé « refuse » de signer le nouveau Code civil…

janvier 4, 2019 9:01

Alors que le pays entier avait les yeux rivés sur la Présidence de la République pour connaître le sort qui allait être réservé au nouveau Code civil voté le 29 décembre 2018, le Président Alpha Condé vient de couper court en renvoyant celui-ci aux députés pour une nouvelle délibération, nous rapporte ce soir une source proche de l’administration parlementaire.

Cette volonté du chef de l’Etat a été traduite via un courrier en date de ce jeudi 4 janvier 2019 – dont Guinéenews© s’est procuré une copie – qu’il a adressé au président de l’Assemblée Nationale.

Le président Alpha Condé invoque dans ce courrier l’article 079 de la Constitution pour demander au parlement de « procéder  à une nouvelle délibération sur le Code Civil, en l’occurrence la disposition relative à la Polygamie et la monogamie ».

Si depuis l’adoption de ce nouveau Code civil, le débat entre pro et anti ne cessait d’enfler dans le pays et qui, de passage, ne cessait de soulever de nombreuses interrogations quant à son sort, il faut reconnaître que cette réaction du Chef de l’Etat lui confère une certaine cohérence par rapport à sa position sur cette question sur laquelle il s’était publiquement prononcé il y a quelques mois.

En effet, le président Alpha Condé en recevant le 10 mai 2018 le Gotha des communicateurs traditionnels et chefs religieux du pays au palais Sékhoutoureya, avait clairement laissé entendre qu’il ne promulguerait pas un Code civil qui autoriserait la polygamie en Guinée. Lire aussi l’article : https://www.guineenews.org/alpha-conde-a-propos-de-la-polygamie-jai-dit-aux-deputes-que-sils-modifient-je-ne-signerai-pas/

Par ailleurs, si les géniteurs de ce Code civil révisé qui compte 1.635 articles soutiennent mordicus qu’il est innovant et qu’il comble de nombreuses lacunes de l’ancienne version, il faut admettre qu’il reçoit au même moment un torrent impétueux de critiques notamment sur sa disposition instaurant le régime de choix entre la monogamie et la polygamie en Guinée.