Guinée: le FNDC maintient sa marche du mardi et apppelle à la « résistance »

0
430
Une photo d'archive

Dans un communiqué signé ce dimanche, le Front national pour la constitution opposé à l’élection présidentielle du 18 octobre et au troisième mandat d’Alpha Condé réitère le maintien de sa manifestation prévue le mardi 29 septembre prochain sur l’autoroute, Fidel Castro.

La plate-forme estime que le refus des autorités des communes de Matoto, Matam et Kaloum est dû à la crainte de l’ampleur de la mobilisation.

Craignant l’ampleur de la mobilisation des citoyens autour de la marche citoyenne du FNDC prévue le mardi 29 septembre 2020 sur l’autoroute Fidel Castro, M. Alpha Condé a pris la décision d’interdire cette manifestation contre son troisième mandat.  En prenant acte de cette décision illégale de privation de l’exercice des libertés publiques en Guinée, le FNDC maintient sa marche sous la forme de résistance et invite les citoyens à désobéir à cette décision illégale pour faire valoir leur opposition à la candidature illégale de M. Alpha Condé pour un troisième mandat. Le FNDC prend l’opinion nationale et internationale a témoin que M.Alpha CONDÉ sera le seul responsable de ce qui adviendra pendant la manifestation du peuple martyr de Guinée à la quête de sa souveraineté. Le FNDC ne renoncera à son combat tant que M. Condé ne renonce pas à son troisième mandat”, lit-on dans le communiqué de la plate-forme citoyenne née en 2019.

Désormais, il reste à savoir à qui profitera ce bras de fer qui oppose le gouvernement au Fndc dirigé par Abdourahmane Sanoh. Un nouveau bras de fer en perspective à quelques semaines seulement de le tenue de l’élection présidentielle